Une première au Maroc : Le Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique de l’Hôpital des Enfants est parvenu à réussir une allogreffe haploidentique chez un patient atteint de déficit immunitaire

Banniere allogreffe haploidentique

L’absence de registre de donneurs de cellules souches hématopoïétiques (CSH) a fait qu’à ce jour la greffe CSH ne peut se faire que pour les patients ayant un donneur génétiquement compatible qui est le plus souvent un membre de la fratrie. Or, cet obstacle vient d’être dépassé, Mardi 08 Mars 2022, grâce à la réalisation d’une allogreffe haploidentique chez un patient atteint de déficit immunitaire pour la première fois au Maroc par l’équipe du Service d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique (SHOP) de l’Hôpital des Enfants relevant du CHU Ibn Sina.

Ce type d’allogreffe, considéré comme lourd sur le plan procédural mais donnant de l’espoir aux patients, se fait à partir d’un donneur familial à moitié compatible en l’occurrence la maman dans ce cas.

Il est à signaler que le SHOP a démarré l’autogreffe de CSH en 2014 avec un grand succès, ce qui a permis de réaliser à ce jour environ 60 autogreffes.

L’allogreffe nécessitant des procédures plus compliquées a été initiée en 2018 par une allogreffe pour un patient atteint de déficit immunitaire puis a été arrêtée pour plusieurs raisons incluant notamment la lourdeur des procédures juridiques, la non disponibilité de certains médicaments essentiels au Maroc.

La greffe a pu reprendre au SHOP de façon continue en 2020 grâce à la volonté déterminée de la Direction du Centre Hospitalo-universitaire Ibn Sina qui l’a inscrite dans ses priorités et au soutien des partenaires notamment La Fondation Lalla Salma de Lutte Contre le Cancer et les associations Avenir et Espoir.

A ce jour, le SHOP a réalisé 7 allogreffes de moelle au profit de 4 patients porteurs d’une aplasie médullaire, d’1 cas de leucémie myéloïde aigue et de 2 patients porteurs d’un déficit immunitaire combiné sévère et reste actuellement la seule structure publique à offrir ce type de prestations.

Photo allogreffe haploidentique

Il importe de rappeler que la greffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH) s’est imposée comme un traitement très efficace, en complément de la chimiothérapie, dans le cas des hémopathies malignes et non malignes ainsi que pour d’autres pathologies tels que les déficits immunitaires, les aplasies médullaire. Il s’agit d’une procédure qui vise à remplacer les CSH défectueuses ou pathologiques en réinjectant des cellules saines par voie intraveineuse. Les CSH administrées proviennent du patient lui-même (greffe autologue) ou d’un donneur (greffe allogénique).

Passage sur Al Aoula

 

Plan de Situation

  © 2017  - Centre Hospitalo-Universitaire Ibn Sina - CHUIS